Découvrez
les autres lauréats

Hugo L’ahelec

2017

Retour

Il a quitté l’ENSCI-Les Ateliers fin 2015 diplômé en création industrielle. Depuis, le jeune homme de 28 ans, a travaillé avec un designer, un artiste, un architecte et mène également des projets en indépendant à la croisée des disciplines. Si le projet qui lui a valu son prix Audi talents est le prolongement de son mémoire de fin d’études, c’est finalement loin du design industriel et de son nécessaire rapport au fonctionnel qu’il se propose aujourd’hui de le développer. Exposition conçue comme un décor en six mouvements, « The Death Show » pose la question de la mise en scène dans les rituels funéraires par une scénographie qui opère des analogies entre religieux et entertainment. Au cœur de son projet mêlant des questionnements sur l’art et l’anthropologie, un regard sur la mise en scène de notre relation au transcendant dans une société du spectacle et du divertissement. Le spectateur est invité à suivre un parcours monté comme une représentation en boucle dans laquelle il sera immergé. Les six dispositifs qu’il rencontre sur son chemin – Mirror of the Beyond, Shadow Space, Gravy Lunch, Ghost Dancers, Almost Gone et New New Age Sounds – alternent mouvements surnaturels, trompe-l’œil, dématérialisations, images fantomatiques, effets spéciaux et sonores…

Crédit photo : Fabien Breuil