Découvrez
les autres lauréats

Grégory Chatonsky

2018

Retour

Terre Seconde

« Terre Seconde » est une autre Terre, une planète de remplacement, un vaisseau dérivant dans l’espace ou l’hallucination d’une machine. » Un autre monde créé par une intelligence artificielle. Initié il y a plus d’un an à la suite d’expérimentations « tous azimuts » d’un logiciel de « deep learning », le projet de Grégory Chatonsky s’est nourri du constat que « la machine devenait capable de représentation, de mimesis. » Résultat, cette Terre Seconde, produite par une machine. A partir d’une base de données de milliers d’images de la terre vue de l’espace, elle créé sa propre représentation de la planète. Voilà pour le minéral. Grégory Chatonsky, par le même procédé d’accumulation de données, lui donnera ensuite les fluides, le son, la parole, des organismes… Un monde à « visiter » dans une exposition que l’artiste imagine évolutive : sur une structure modulaire en aluminium, l’exposition « autoportée » accueillera chaque jour de nouveaux éléments : projections, installation sonore, vidéo 360, images 3D … Rêve dans un rêve, espace dans l’espace : l’installation devra, pour Grégory Chatonsky, « rendre sensible l’ambiguïté de cette imagination artificielle qui doute radicalement de son statut. » Figure reconnue du « Netart », Grégory Chatonsky a participé à de nombreuses expositions personnelles et collectives à l’Etranger et en France. Artiste-chercheur à l’École Normale Supérieure de Paris, Grégory Chatonsky y dirige un séminaire sur l’imagination artificielle.

http://chatonsky.net/