Découvrez
les autres lauréats

Felipe Ribon

Design – 2012

Retour

Décaler son regard, s’interroger sur les pratiques, questionner l’idée de norme et la remettre en question… Tels sont quelques-uns des axes qui guident le travail du lauréat 2012 des Audi talents awards en Design.

A la fois ingénieur (diplômé de l’école des Mines) et designer industriel (ENSCI-Les Ateliers), ce jeune Français, né en 1981 en Colombie, avait récolté les suffrages unanimes d’un jury conquis par sa façon de traiter les acquis et d’en proposer de nouveaux usages ; sa faculté à réviser les codes, son imagination et son engagement.

Intitulé « Mind the Gap », c’est un projet aussi singulier qu’ambitieux que son prix lui a permis de réaliser. Il y était question d’appliquer l’hypnose au champ du design industriel. Ses recherches ont donné lieu à une saisissante exposition programmée pendant les D’ Days 2013, à l’Institut Néerlandais à Paris.

Une dizaine d’objets domestiques (miroirs, pendules, tapis…) y dévoilaient leur aptitude à réveiller des états émotionnels propices à générer de nouveaux liens avec le sensible. A leurs côtés, la matière qui avait nourri ses recherches sur les états seconds de conscience (documents visuels, vestiges de ses expériences hypnotiques autour du confort, des formes, de la couleur…) conduisait le visiteur aux sources de la réflexion du designer.

Assistant des Frères Bouroullec de 2006 à 2012, Felipe Ribon est parti en résidence à la Villa Medicis à Rome en 2013, où il a travaillé sur le genre des objets, tentant de répondre à de nouvelles questions passionnantes : peut-on considérer que les objets ont un genre ? Qu’est-ce qu’un objet masculin ? Un objet féminin ? Quelle est l’emprise du designer dans cette construction ?

 

felipe-ribon.com