Découvrez
les autres lauréats

Anne Horel

2017

Retour

Elle se présente comme une néo-humaniste 2.0, se réfère à Deleuze ou Spinoza comme aux «  Anges de la télé-réalité » ou aux émojis. Chaussures d’argent, chaussettes hautes rayées, maquillage hindou et tatouages cryptés, ce 30 mai 2017, c’est dans un grand déballage baroque qu’elle a introduit sa présentation au jury Audi talents : livres, carnets, flyers, images… elle étale sur le bureau la matière fraîche, picturale et littéraire qui l’inspire. Plus qu’une contre-culture, elle imagine une pro-culture, celle du web et de son réseau, qui inverseraient le processus délétère d’un monde replié sur lui-même, sa surconsommation, sa pollution. Anne Horel, 33 ans, a séduit le jury par son énergie, sa personnalité, son élan pop autant que par son projet de web-art : « # ». Fantasque en même temps que préoccupée par une société contemporaine qu’elle dit malade, la jeune femme propose de créer un abécédaire sous forme de vignettes vidéos réalisées par un panel d’artistes internationaux présents sur les réseaux sociaux. Se référant au manifeste qu’elle a créé, les artistes exprimeront ainsi avec leur esthétique propre chaque lettre de l’alphabet. Né du web, dans l’esprit fécond d’une web-artiste convaincue, « # » sera évidemment diffusé sur le web mais également dans le cadre d’une exposition live.

http://www.annehorel.com

Crédit photo : Fabien Breuil